• RanCoeur

    Oh grand battement hypocrite !
    Tu fais vivre comme tu fais mourir
    Dans ma demeure qui est ton gîte
    Un jour toi aussi tu me tromperas
    En me faisant souffrir hypocrite !

    Oh démon cruel !
    Toi qui fais couler les fleuves de l'enfer
    Sous ma pauvre et sensible chair
    Ce fleuve qui un jour me détruira, cruel !

    Me fais-tu croire à la vie ou à la mort?
    Tu es le symbole même de l'amour
    Tu es le coupable même de la mort
    Oh hypocrite et cruel démon !
    Un jour tu auras de moi raison !

    (Poème daté du 12 mai 2004)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :